Le yoga, le taichi et le qi gong au service de notre santé

Le yoga, le taichi et le qi gong au service de notre santé

« Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d’y habiter ». Inspirons-nous de ce proverbe chinois pour nous rappeler cette autre partie de nous, celle qu’on oublie souvent d’écouter. Et si la retraite était la meilleure occasion pour mieux nous occuper de nous-mêmes ? Trois gymnastiques ancestrales nous réconcilient avec notre être : le yoga, le tai chi et le qi gong. Ces derniers aident à débloquer les tensions musculaires, à calmer l’esprit et à retrouver l’harmonie. Ils se basent sur des médecines traditionnelles et s’appuient sur des exercices de postures particulières, d’arts martiaux, de maîtrise de souffle et de travail de respiration.

Le yoga, pour réunir « corps » et « esprit »

En sanskrit, yoga se traduit par « union ». Cette discipline originaire d’Inde aspire à l’unification de l’âme individuelle et universelle, du corps et de l’esprit. C’est seulement à travers un corps sain et une bonne hygiène de vie que l’on peut s’épanouir. Les exercices combinent donc la méditation et la gymnastique douce pour libérer les centres d’énergie : les chakras. Au-delà de ce concept spirituel, il s’agit d’une pratique de bien-être et de détente accessible à tous. Il aide à vaincre l’anxiété et le stress tout en améliorant la capacité pulmonaire et la circulation sanguine. Sur les 5 principaux styles existants, c’est le hatha yoga, travaillant sur l’équilibre corps-esprit, qui est le plus pratiqué en Occident. Il est conseillé de suivre les séances auprès d’un professionnel, car certaines postures représentent des risques pour les personnes épileptiques, celles atteintes d’une sclérose en plaques ou souffrant de problèmes de hanches.



Le tai-chi, pour entretenir un équilibre harmonieux

En chinois, tai-chi-chuan signifie « poing du grand faîte », renvoyant à l’équilibre parfait du yin et yang. Art martial adopté depuis des millénaires, cette discipline revêt aussi une dimension spirituelle sans pour autant être une pratique religieuse, mais plutôt un art de vie. Le tai-chi prône l’unité malgré la dualité (yin et yang) à travers des mouvements souples et fluides. Il repose sur la méditation en mouvement consistant à réaliser une respiration profonde et une gestuelle précise. Il agit sur la coordination dans l’espace, la vitalité et l’équilibre. Ils permettent également l’oxygénation des tissus et la souplesse articulaire. Il n’existe aucune contre-indication particulière.

Le qi gong, pour harmoniser le Qi

En chinois, qi renvoie à l’ « énergie vitale » et gong à un « travail conscient et régulier ». Il s’agit donc d’une série d’exercices énergétiques associée à la médecine traditionnelle chinoise. Cette pratique vise à assouplir le corps tout en renforçant l’énergie à travers des postures et des mouvements précis. Elle aide à maintenir l’équilibre de l’organisme en se focalisant sur l’une des 5 substances dans la tradition chinoise. L’efficacité du qi gong réside dans la répétition des exercices au quotidien qui mobilisent le Qi pour assurer une bonne santé.

La quête de zen et d’équilibre est comblée par la pratique régulière de ces disciplines qui ont le vent en poupe.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.