Une durée de cotisation plus longue…

… pour sauver le système des retraites français

 

Le 28 mars dernier, le gouvernement a annoncé que l’âge légal de départ à la retraite restera inchangé, par contre, l’allongement de la durée de cotisation est inévitable pour assurer la pérennité du système des retraites. Ainsi, si les retraités partent à 60 ans ou à 62 ans sans disposer du nombre de trimestres requis pour bénéficier du taux plein, ils ne toucheront qu’une faible pension.

Le système des retraites par répartition est menacé

Si les dirigeants des autres pays européens ont pris des dispositions drastiques, les responsables français ont mis plus de temps  pour réagir face à la dégradation du système par répartition. L’amélioration de l’espérance de vie des seniors et la hausse du taux de chômage ont probablement entraîné le déséquilibre du système.

Le report progressif de l’âge de départ de 60 ans à 62 ans prévu par la réforme du 9 novembre 2010 n’a pas suffi pour résorber le déficit des caisses. C’est pour cette raison que le gouvernement actuel est obligé d’engager une nouvelle réforme avant 2014. En effet, le Conseil d’Orientation des retraites (COR), organe chargé de trouver des pistes de réformes, a indiqué que si aucune disposition n’est prise, la situation sera désespérée en 2020 et le système par répartition risque de s’effondrer sous le poids du déficit.

À quel âge faut-il liquider ses droits à la retraite ?

Les seniors qui atteignent l’âge légal de départ peuvent faire une demande de retraite. Cependant, s’ils n’ont pas pu cumuler le nombre de trimestres requis pour bénéficier du taux plein, leur pension sera minorée. Pour améliorer ses revenus, il peut attendre l’âge du taux plein ou racheter des trimestres.  Il est également possible de profiter des dispositifs de la retraite progressive ou encore du cumul emploi-retraite.

Avec l’allongement de la durée de cotisation, il est primordial de bien préparer sa retraite afin de pouvoir partir à 62 ans. Il faut savoir que le but de cette réforme est de sauver le système des retraites en incitant les salariés à travailler plus longtemps. D’autres mesures seront surement appliquées pour résorber petit à petit le déficit des caisses.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.