Travailler après 60 ans

travailler-retraite

Avec le report progressif de l’âge de départ à la retraite de 60 ans à 62 ans prévu par la réforme de 2010, de plus en plus de seniors continuent de travailler après 60 ans. Ils peuvent rester dans leur société ou se reconvertir et de ce fait, travailler dans un nouveau domaine. Il existe des alternatives légales qui leur permettent de rester dans le monde du travail et d’améliorer leurs revenus.

Le cumul emploi-retraite, pour maintenir son pouvoir d’achat

Le cumul emploi-retraite est une formule qui permet de reprendre une activité salariée en étant à la retraite. Il faut noter qu’il s’agit d’un travail à temps partiel qui permet de compléter sa pension sans dépasser un plafond de revenus qui est égal à la moyenne de vos salaires sur les trois derniers mois d’activités ou au plafond « 1,6 fois le SMIC » si ce dernier montant est plus intéressant. Notez que si la totalité de vos revenus excède le plafond de votre choix, le versement de votre pension sera suspendu. Par ailleurs, si vous voulez reprendre votre travail au sein de votre dernière entreprise, vous devez attendre 6 mois après la date de votre retraite.

La retraite progressive, une solution flexible

Si à 60 ans vous n’avez pas encore atteint le nombre de trimestres requis pour profiter du taux plein et que vous vous sentez fatigué, la retraite progressive peut vous intéresser : elle s’adresse aux seniors de 60 ans et plus qui ont cumulé au moins 150 trimestres. Par ailleurs, il faut opter pour le travail à temps partiel pour bénéficier de ce dispositif légal. Vous touchez un salaire proportionnel à la durée de votre activité et une partie de votre pension. Comme vous continuez à travailler, vous pouvez continuer à cotiser pour optimiser le montant de votre retraite à la fin de votre carrière.

La surcote, pour améliorer sa pension de retraite

La surcote est une disposition qui permet aux personnes travaillant après 60 ans et ayant déjà cumulé le nombre de trimestres nécessaires pour toucher une pension à taux plein de rester actives afin de bénéficier d’une augmentation de leur retraite. Pour la première année, la pension croît de 3 %. Pour les années qui suivent, elle est en hausse de 4 % et après 65 ans, la surcote est de 5 %.

Notez qu’aucune démarche spécifique n’est indispensable pour profiter de cette mesure. En effet, votre caisse prendra  automatiquement en considération ces années d’activités lorsque vous demanderez la liquidation de vos droits.

Adressez-vous à votre caisse pour obtenir de plus amples informations sur ces dispositifs qui vous permettent de travailler après 60 ans.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.