Rouler avec un véhicule sans permis ce qu’il faut savoir

voiture-sans-permis-senior

Dans ma quête de « choses plus simples », mon envie de ne plus me casser la tête, j’ai décidé de simplifier mes déplacements au quotidien. Qu’est ce que j’ai fait ? Je me suis payée un VSP, un véhicule sans permis les amis ! J’ai osé lâcher ma bonne vieille titine (pas si vieille que ça, c’est une Monospace qui a moins de 10 ans) , pour une voiture plus légère et plus maniable. Mes raisons ? Evidentes…

A la retraite et une fois les enfants partis, pourquoi m’encombrer d’une grosse voiture, consommatrice et bien trop grand pour nous 2 ? Si on doit partir sur de longues distances, celle de mon mari est toujours là. Je fais essentiellement des trajets courts et la VSP est très bien pour cela. Faire les courses dans le quartier ou dans les environs, aller chez le médecin, prendre un café avec les amies sont donc les occasions pour la sortir.

Bon, je suis senior, encore la pêche mais bon, je ne suis pas contre faire des efforts mini surtout pour conduire. La VSP est nickel pour cela : petite taille, très maniable, facile à garer…

J’ai un permis de conduire mais sachez qu’il n’est pas obligatoire. Mais ceci ne me dispense nullement de respecter à la lettre le code de la route sinon bonjour les verbalisations. En revanche, si jamais je me fais prendre, aucun point ne me sera retiré de mon permis.

Comme pour les voitures classiques, le port de la ceinture est obligatoire. Il en est de même pour le gilet fluo et le triangle de signalisation. Ma VSP a été immatriculée et la plaque est posée à l’arrière, c’est obligé, mais la plaque avant est facultative.

Côté budget, il faut prévoir de 8000 à 15000 euros environ selon le constructeur, les équipements, les diverses options… Pour ma part, j’ai craqué pour un modèle design avec ordinateur de bord grand écran multifonctions, ABS et climatisation.

Bon, je ne dois pas rouler sur les rocades, voies express et autres périphériques avec, la vitesse est limitée à 45 km/h, mais ça ne me gêne pas outre mesure. Je ne suis pas pressée et je ne cours plus contre la montre. Les joies de la retraite !

Source photo : www.aixam.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *