Quelles aides financières pour financer un séjour en maison de retraite ?

aide-financiere-maison-retraite

Les frais occasionnés par un hébergement dans une maison ou résidente de retraite sont relativement élevées et certaines personnes doivent avoir recours à des aides pour pouvoir alléger leurs charges financières. Il s’agit essentiellement des aides aux logements de la Caisse d’Allocations Familiales,  de l’aide sociale donnée par le comité communal d’action sociale ou CCAS,  de l’allocation personnalisée d’autonomie et de certaines dispositions fiscales. Zoom.

Les subventions

Parmi les aides aux logements allouées par la CAF figurent l’allocation logement sociale (ALS) et l’aide personnalisée au logement (APL). Les résidents en maison de retraite peuvent en bénéficier sous certaines conditions. Les critères d’évaluation sont essentiellement le montant des ressources du demandeur, le coût de l’hébergement et la localisation de la maison de retraire.  La maison de retraite doit  proposer des logements qui répondent aux caractéristiques de salubrité et aux normes de surface en vigueur.

Appui de la collectivité

L’aide sociale à l’hébergement est attribuée par le CCAS du département et pour en bénéficier, il faut :

  • Etre âgé de 65 ans ou plus ou être âgé de 60 ans  et être inapte au travail,
  • Ne pas disposer de revenus suffisants pour régler le coût d’un séjour en maison de retraite,
  • Etre résident régulier en France.

Son montant dépend de la participation du demandeur, de l’éventuelle obligation alimentaire de ses enfants et du montant des frais d’hébergement.

L’allocation personnalisée d’autonomie

C’est une des mesures d’aide phare pour les retraités. Elle finance aussi bien les charges d’une personne âgée maintenue à domicile et qui est en  perte d’autonomie que le séjour d’un senior en maison de retraite. Le montant versé dépend de la situation financière du demandeur et du degré de la perte d’autonomie.

Il faut également savoir que certaines mesures d’exonération fiscales sont d’une aide précieuse pour les personnes en âge de résider en résidence de retraite.

Quant à l’obligation alimentaire, elle prévoit, selon la disposition 205 du code civil, un devoir d’entraide envers les  parents  ou autres ascendants. Elle est ainsi un autre moyen possible pour payer la maison de retraite lorsque le résident se trouve en difficultés financières.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.