La réforme de la retraite 2010 : de nombreux changements

réforme retraite

Publiée en novembre 2010, la réforme de la retraite de 2010 prévoit plusieurs changements. Le report de l’âge de la retraite et le report de l’âge du taux plein sont les mesures qui ont suscité de grands débats de nombreuses contestations. Toutefois, il y a également des dispositifs plus conciliants pour les salariés qui remplissent les conditions requises comme la retraite des mères de famille et compensation de la pénibilité.

Les dispositifs les plus controversés de la réforme de 2010

Les mesures les plus marquantes de la réforme de la retraite de 2010 sont sans doute le report de l’âge légal de la retraite (de 60 à 62 ans) et le report de l’âge du taux plein (de 65 à 67 ans). L’application de ces dispositifs se fera progressivement : l’âge légal de départ à la retraite sera repoussé de quatre mois tous les ans depuis le 1er juillet 2011 pour qu’il arrive à 62 ans en 2018. L’âge du taux plein commencera à augmenter à compter de 2016 et atteindra les 67 ans prévus en 2023.

Des mesures plus acceptables et moins pénalisantes

Comme ils ne seront finalement retraités qu’à 62 ans, les salariés, nés après le 1er juillet 1951 et ayant racheté des trimestres avant le 13 juillet 2010 pour demander leur retraite à 60 ans, peuvent réclamer un remboursement. Cependant, il faut noter que ce remboursement est taxable.

Les mères de 3 enfants et les parents d’enfants lourdement handicapés pourront jouir du taux plein dès 65 ans si les conditions requises sont remplies.

Les travailleurs physiquement usés à cause de conditions de travail particulièrement difficiles peuvent partir à la retraite à 60 ans en évoquant la pénibilité. S’ils présentent un taux d’incapacité de 20 %, ils profitent immédiatement du taux plein.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.