Jardiner bio, comment bien débuter ?

seniors-jardiner-bio

Jardiner bio, comment bien débuter ?

Le printemps a démarré sous les meilleurs auspices ! Ce temps qui nous chouchoute, l’été qui nous caresse avant l’heure nous amène naturellement à mieux profiter de la nature, de l’extérieur… Les activités de jardinage retrouvent leur place et de plus en plus, on veut du bio ! Le plaisir de manger sain, le plébiscite du « fait maison », les raisons ne manquent pas pour nous, seniors, de mettre la main à la « terre » et pour produire nos propres légumes et autres aromates.  On commence ?

On choisit le bon endroit

A la retraite, on a souvent la chance de disposer d’une maison avec jardin. On peut donc y implanter notre potager bio. Où ? Dans un lieu bien visible. Pourquoi ? Tout simplement pour qu’on ne risque pas de l’oublier. Si on voit régulièrement nos petits plants qui poussent, notre motivation est intacte jusqu’au moment où l’on cueillera les premières belles tomates cerises, les superbes scaroles, les basilics et autres roquettes aux senteurs exceptionnelles. Optons pour une petite surface, par exemple une vingtaine de m2, pour le début. Et au soleil ! Oui car la plupart des légumes et des fruits ont besoin de ses précieux rayons pour mieux se développer.

On habite dans un appartement ? Qu’à cela ne tienne, planter dans des jardinières à placer sur nos balcons nous permet sans difficultés de jardiner bio, avec autant de plaisir que dans un jardin.

De la terre bien adaptée

Il faut un sol en bonne santé pour réussir un jardin bio. La règle est la suivante : pas d’engrais chimique, pas de pesticides.

Pour mettre toutes les chances de notre côté, il est nécessaire d’investir dans du terreau biologique. On en trouve facilement dans nos jardineries et autres rayons spécialisées des hypermarchés. C’est un véritable support de culture, contenant le plus souvent un engrais organique.

Le fumier biologiquetransformé par les vers de terre – fait également partie des éléments qui contribueront sans aucun doute à notre succès en tant qu’apprenti jardinier bio. Il sera le bon maillon qui va enrichir le sol en bactéries et champignons nécessaires au bon développement de nos plantes en pots et jardinières, de nos petits arbustes fruitiers et autres légumes et aromates.

Enfin, il faut penser au paillage de la terre : c’est un véritable plus pour limiter l’évaporation de l’eau d’arrosage et pour empêcher la prolifération des mauvaises herbes. Si nous disposons de paillis « maison », de type herbe de gazon tondu, petites brindilles et feuilles mortes, ceci peut faire l’affaire. Sinon, on peut s’en procurer dans le commerce (de chanvre par exemple).

La terre devra être aérée régulièrement et pour les pots en particulier, les billes d’argile aident au drainage et allègent le terreau. Les racines vont alors mieux respirer.

Avec quels légumes commencer ?

Puisque les beaux jours sont là et que nos menus vont bientôt être composés de belles salades bien colorées, nous vous conseillons de planter du mesclun crétois, très à la mode ! C’est un parfait mélange (d’où son nom) de chêne rouge, batavia, mâche et autre roquette. Il se lève en 7 jours environ après semis et se coupe à 3 cm du sol pour la récolte.

La tomate fait partie des légumes les plus plantées car elles apportent douceur dans nos assiettes. Alors, allons-y ! Elle mérite un peu plus d’attention : l’arrosage devra être régulier, deux fois par semaine, et pour prévenir les maladies telles que le mildiou, le cul noir ou encore « la pourriture grise », il convient :

  • De bien espacer les plants,
  • De surveiller régulièrement les feuilles et de procéder à l’effeuillage en commençant par la base et les parties suspectes,
  • D’éloigner les pieds de tomates d’autres légumes susceptibles de leur transmettre des virus ou des maladies.

Et bien entendu, faisons la part belle aux plantes aromatiques qui vont sublimer tous nos plats de l’été ! Ce n’est pas le choix qui manque : de la menthe qui va être le pilier de l’incontournable mojito estival, au basilic, qui donne ce goût unique au pesto, sans oublier le thym, la coriandre et l’aneth ! Toute une succession de récompenses bien méritées pour avoir tant persévéré à créer un petit univers bio.

 

Petit rappel, les Saintes glaces c’est le 11/12/13 mai, donc pensez à protéger vos jeunes plants et pousses !

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.