Comment soulager l’arthrose ?

senior-sante- arthrose

C’est une pathologie qui touche près du 1/6è de la population française et qui est malheureusement bien invalidante. Certes la recherche avance et elle permet aux nombreux malades d’espérer qu’un traitement de fond leur soit proposé un jour. En attendant, il est possible de prévenir et alléger les douleurs en modifiant le mode de vie. D’un côté, les médecins proposent également des moyens thérapeutiques. Petit aperçu.

Mieux comprendre l’arthrose

La maladie, due à une usure du cartilage et des articulations, est liée à certains facteurs comme l’âge (les 50 ans et plus sont les plus fréquemment touchés), l’hérédité, le sexe (on relève plus de femmes chez les arthrosiques) ainsi que la sédentarité et la surcharge pondérale. Concernant ce dernier point, les médecins spécialistes s’accordent à dire que le lien avec l’arthrose est avérée, et notamment chez la femme ménopausée. En effet, les cellules graisseuses sécrètent des substances qui vont se loger en particulier dans les articulations et qui peuvent accélérer la dégradation du cartilage.
On voit néanmoins de plus en plus de jeunes qui présentent des signes d’arthrose notamment du genou. Ce phénomène serait dû à des traumatismes consécutifs à la pratique de sports intensifs.

Des habitudes qui adoucissent le quotidien

Il est primordial de revoir le contenu de l’alimentation dès lors que l’on ressent les symptômes de l’arthrose. En effet, les excès alimentaires sont nuisibles et plus particulièrement les rhumatologues incitent leur patient à éviter tout aliment qui augmente le taux de cholestérol, de triglycérides et de sucre dans le sang. Il faut privilégier les fruits et les légumes riches en antioxydants comme les polyphénols, les caroténoïdes et autres vitamines ainsi que les aromates et épices qui ont un effet anti-inflammatoire. Manger équilibré est donc un moyen pour perdre du poids et par conséquent soulager les douleurs des articulations.

Les exercices physiques adaptés seront d’une aide précieuse pour les seniors qui souffrent d’arthrose. Néanmoins, il est important qu’ils soient bien dosés. Lorsque la pratique sportive est douce et modérée, elle peut avoir une action anti-inflammatoire. En revanche, si on force un peu trop, elle peut avoir un effet contraire.

Du côté des traitements médicamenteux, le paracétamol pris à raison de 1 g toutes les six heures reste celui qui est le plus prescrit pour soulager les douleurs. Si cela s’avère insuffisant, le médecin peut passer à une vitesse supérieure en prescrivant anti-inflammatoires non stéroïdiens, opiacés faibles ou en pratiquant une infiltration. D’autres pratiques comme l’injection d’acide hyaluronique ou la prise d’anti-arthrosiques d’action lente peuvent donner des résultats satisfaisants selon l’état du patient.

Mais la première des précautions reste, bien entendu, le suivi d’une bonne hygiène de vie pour mieux anticiper.

Photo © V&P Photo Studio – Fotolia

One Response
  1. Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.