Les allergies du printemps, comment faire face ?

Seniors : comment lutter contre les allergies ?

Selon la région où vous résidez, la pollinisation des arbres, des plantes et autres graminées peut se faire dès le mois de Février ou Mars. Le Et si vous êtes allergique au pollen, vous redoutez plus que tout ces éternuements et autres démangeaisons qui ne sont pas sans impact dans votre quotidien. Des solutions existent pour atténuer voire faire disparaître les symptômes, à commencer par une prise en charge médicale chez votre allergologue suivie de quelques gestes à adopter durant cette période.

Les signes de l’allergie

L’allergie au pollen peut vous surprendre même après 50 ans. Oui, vous pouvez devenir sensible à cette substance tardivement et subir ce qu’on appelle communément « le rhume des foins ».

Et ce n’est pas tout car le pollen peut aussi provoquer :

  • une conjonctivite, avec des yeux qui grattent, qui larmoient ou qui gonflent,
  • des irritations cutanées comme l’eczéma,
  • de la toux et des difficultés respiratoires pouvant aller jusqu’à une crise d’asthme,
  • des maux de tête,
  • une asthénie due le plus souvent à un sommeil perturbé.

Guérir et prévenir

Votre médecin traitant, dès confirmation de votre allergie au pollen, vous prescrira les médicaments adéquats qui sont le plus souvent un anti-histaminique associé ou non à des corticoïdes. Il pourra également vous proposer une désensibilisation lorsque l’allergène est clairement identifié.

Ensuite, certaines précautions – assez contraignantes – sont de mise. Ayez donc le réflexe de :

  • vous laver souvent les mains,
  • ne pas sortir lorsque le risque d’augmentation du taux de pollen dans l’air est élevé : à la mi-journée quand il fait très beau ou quand il vente,
  • s’il est généralement conseillé de ne pas pratiquer des activités en pleine nature, éviter particulièrement les endroits avec gazon récemment tondu, car les graminées sont encore plus éparpillées,
  • ne pas rouler vitres ouvertes,
  • ne pas ouvrir vos portes et fenêtres à la maison,
  • laver quotidiennement vos habits,
  • faire également un shampoing en fin de journée et laver vos narines avec un sérum physiologique,
  • laisser votre linge étendu à l’intérieur

Enfin, il est recommandé de nettoyer régulièrement votre lieu de vie, afin de le débarrasser au mieux de la poussière et autres moisissures, qui peuvent également aggraver les symptômes de votre allergie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *